BLEK LE RAT

The Man Who Walks Through Walls - Blek le Rat

Street Artist Blek le Rat

Biographie

Xavier Prou, dit Blek le rat pseudonyme tiré de la bande dessinée Blek le roc, commence à peindre sur les murs des villes du monde entier dès 1981. C’est le pionnier du pochoir dont la réputation n’est plus à faire.

Au cours de ses études en lithographie et sérigraphie aux Beaux Arts, il va avoir l’occasion de faire un voyage à New York où il va découvrir des graffitis dans le métro et sur les murs de Greenwich village. Ce « pur street art »,  selon ses propres termes, n’existait pas en Europe, et si dix années se sont écoulées entre cette découverte et son appropriation par Blek le rat, il n’en n’est pas moins un des plus grands représentants du Street Art. Suite à ses études d’architecture, c’est dans les années 80, qu’il a eu l’idée de faire des graffitis en s’occupant bénévolement d’un groupe d’enfants qui dessinaient et peignaient sur une cabane en métal dans un terrain consacré aux activités lucratives des enfants.

Très vite, Blek le rat s’aperçoit ne pas être à l’aise avec le graffiti de style américain, car il ne maîtrise pas la technique. Il préfère alors s’orienter vers le pochoir préparé en atelier, puis bombé à la peinture ensuite en pleine rue. Il a fait ses armes avec son ami Gérard dans les quartiers du 14ème arrondissement où à cette période il y avait de nombreuses maisons abandonnées et murées.

A ses débuts, il peint avec un ami sous le nom collectif de Blek, puis il décide par la suite de poursuivre sa peinture tout seul. Suite à sa condamnation en 1992 par le tribunal correctionnel de Paris pour dégradation de biens appartenant à autrui, il décide de ne peindre désormais que sur des murs légaux, et de se consacrer alors à la peinture sur affiche en atelier puis au collage dans la rue.

Blek le rat a commencé par représenter des rats et des petits personnages, mais suite à sa fascination pour les ombres noires et les giclées de peinture de Richard Hambleton, il décide d’agrandir ses pochoirs et de représenter des personnes anonymes et célèbres toujours à taille réelle, en s’inspirant de la presse et de la réalité urbaine, pour les reproduire dans l’environnement qui l’entoure. Blek le rat s’est fortement mobilisé pour la cause des sans abris, en réalisant une série de silhouettes de sans-abri. A Londres et San Francisco, les médias se sont fortement penchés sur la situation suite aux œuvres abondantes de Blek le rat.

Ses travaux ont influencé de nombreux street artist dont Banksy, ce fait de Blek le rat un artiste confirmé et internationalement reconnu. Il est d’ailleurs très rapidement exposé en galerie à Paris dans les années 80 : la galerie Loft rue des Beaux-Art, la galerie Jean Paul Christophe avenue Matignon, et la galerie Sanguine.

Il s’en suit une longue période de non exposition en galerie pendant près de 20 ans. Ce n’est qu’en 2002 qu’il fait son retour au sein des institutions dans la galerie berlinoise Jurgen Grosse. Blek le rat a pleinement conscience que le street art est éphémère, et c’est pour garder une trace de son action dans la rue qu’il retranscrit ce qu’il a dessiné dans la rue sur des toiles, ou encore qu’il reconstitue des murs en béton qu’il colore, gratte et vieilli pour retrouver quelque peu l’atmosphère et le décor de la rue.

Site de référence

Site de l’artiste 

Où trouver ses œuvres ?

Gallery Magda Danysz

Galerie Bartoux Canne

Galerie Bartoux Elysées

 

Commentaires et questions

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier !

    Laisser un commentaire

    • Rechercher un artiste