CESAR

Cesar - Compression Helsinki, 1964, Eléments d'automobile

SculpteurCesar

Né en 1911, mort en 1998

Biographie

Cesar Baldaccini plus connu sous le seul nom de Cesar est né en 1911 à Marseille et mort en 1998 à Paris. Héritier de la tradition de sculpteur-soudeur, Cesar va inventer une technique nouvelle de création.

Il a été élève à l’Ecole des Beaux-Art de Marseille à partir de 1935, puis de Paris à partir de 1943. Il va suivre une formation de sculpture très approfondie, mais il va par la suite chercher à se distinguer de cette formation académique.

Entre 1954 et 1956, il va concevoir à partir d’éléments de récupération (ce qui n’est pas sans faire penser à Arman) des sculptures figuratives d’animaux en ferraille, qu’il expose à la galerie Durand à Paris.

Mais Cesar est principalement connu pour ses « Compressions » qu’il commence à réaliser à partir des années 60 à l’aide d’une presse hydraulique. S’inscrivant dans le courant des Nouveaux Réalistes, Cesar n’entend pas prôner la société de consommation à travers son art, mais au contraire c’est par défi envers la société de consommation qu’il réalise ses compressions.

Cesar commence ses premières compressions à partir d’éléments de récupération, la première s’intitule « Le déjeuner sur l’herbe ». A partir de 1960, il oriente ses compressions sur l’utilisation de voitures, en employant une presse hydraulique. Le rôle de l’artiste consiste alors à choisir les éléments – voitures – pour leurs propriétés physiques, matérielles et chromatiques, puis de doser les éléments (monter ou démonter une voiture avant compression) et enfin de choisir les couleurs. Cette technique nécessite également une grande connaissance des matériaux.

Cesar n’attribue aucune symbolique à ces voitures, elles sont simplement utilisées comme des volumes, qu’il va utiliser comme étant des blocs rectangulaires répétitifs, effaçant ainsi la trace de l’artiste au profit de l’anonymat de la machine. Ces blocs sont uniformes et différents puisque cela dépend de la composition que l’artiste veut lui donner. L’artiste prend en charge la technique. Il fait de cette matière sculpturale une matière mécanisée, il y a une idée de destruction ici. En effet, il s’agit d’un produit hors d’usage et détourné de son utilité première, il devient un objet symbolique. Toutefois on ne peut considérer que ces « compressions » sont des ready-made, car l’objet choisi, subit une transformation matérielle. Cesar est totalement fasciné par l’esthétique du déchet industriel.

Cesar va aussi parfois désolidariser certaines pièces de la compression. Il cherche à personnaliser sa technique. Son travail est comparable à celui d’un sculpteur de bronze qui ne réalise pas lui même la sculpture en bronze. Tout comme Cesar, il fait appel à un fondeur, un industriel.

A partir de ses compressions il va réaliser des agrandissements et des réductions.

En 1965, Cesar se lance dans sa série des Empreintes, avec notamment la création de son fameux pouce qui est une prouesse de moulage grand format auquel il ajoute de la couleur.

En 1967, Cesar découvre un autre matériau : le polyuréthane expansé. C’est une mousse que l’on mélange avec de l’isocianathe et qui permet à la pâte de prendre en volume (trois à quatre fois sa circonférence). Le temps d’expansion est très court, le séchage du matériau est fait en quelques minutes. L’exécution du geste doit donc être très rapide.

A travers ses séries « Compressions », « Empreintes humaines » et « Expansions », Cesar a totalement remis en cause les principes traditionnels de la sculpture.

Site de référence

Site de l’artiste 

Où trouver ses oeuvres ?

Musée d’art moderne de Nice 

Galerie Vintage, Paris  

Galerie Messine, Paris

Galerie Berthéas Les Tournesols 

Commentaires et questions

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier !

    Laisser un commentaire

    • Rechercher un artiste