CHARRUAU Gérard

Fes

Peintre-Plasticien

Biographie

Si le tableau est unique, il n’est pas exclusif, il se justifie par les autres; en somme il est là évocateur de l’œuvre en mouvement. Il participe à la capture, la quête, la collecte. Charruau procède comme le fait le collectionneur, dans la répétition. La toile sur le chevalet puise sa source et sa justification dans la précédente et exige la suivante, pour mettre la recherche à l’épreuve. Epreuve par le doute de toute nouvelle relance tentée, aboutir n’existe pas.

Dans cet engrenage que l’on maitrise en « homme de l’art », c’est ce qui échappe qui est essentiel; on cherche la recherche, et le désir d’éprouver du désir, la pulsion de vie qui anime.

« …la solution est intiale, constitutive; quelque chose à soi qu’on puisse reconnaître » Matisse

Charruau décline cette citation sur un mode qui lui est propre et pour autant assez voisin «  La réponse à une bonne question, c’est un questionnement qui explore plus loin en soi-même, la solution, c’est la question suivante. »

Œuvre

Les paysages urbains de Gérard Charruau semblent d’emblée s’inscrire dans une forme d’héritage, celui de l’histoire de l’art comme de l’architecture et de l’urbanisme, qui, depuis le 19e siècle, « au seuil de notre modernité », pour reprendre l’expression de Michel Foucault, a appris à porter le regard au-delà de l’esthétique naturaliste. Si, en inventant ce genre nouveau de paysage, l’artiste moderne témoigne de l’évolution des codes esthétiques, il donne surtout à voir une image de la ville comme un« espace de significations et d’émotions »*, dans une sensibilité nouvelle, et éminemment subjective, à cette forme de beauté, aujourd’hui plus que jamais mutante.

Site de référence:

site de l’artiste

Où trouver ses oeuvres?

Galerie Sibman

Place des Vosges- 75003  Paris

 

Commentaires et questions

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier !

    Laisser un commentaire

    • Rechercher un artiste