HOPPER Edward

Edward Hopper, Nighthawks (Oiseaux de nuit), 1942

Peintre et graveurEdward Hopper

Né en 1882, mort en 1967

Biographie

Edouard Hopper est un peintre américain, né en 1882 à Nyack et mort en 1967 à New York.

Il s’est illustré comme étant le maître du naturalisme et de la scène américaine avec ses tableaux de scènes de la vie quotidienne des classes moyennes. Edouard Hopper a fait un détour par Paris avant de se consacrer uniquement aux paysages américains et de devenir un observateur averti des évolutions sociales aux Etats-Unis. Ses oeuvres sont donc emplies de nostalgie et de mélancolie, démontrant avec brio la lutte de ces classes moyennes face à une société moderne en pleine mutation.

Edouard Hopper a une formation d’illustrateur qu’il a suivi à la New York School of Illustrating, puis entre en 1900 à la New York School of Art, où l’un de ses enseignants, Robert Henri, lui apprendra à dessiner et peindre des scènes réalistes de la vie urbaine.

De 1906 à 1910, Edouard Hopper découvre les grands maîtres de l’Europe à travers ses voyages aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Espagne, en Allemagne, en Slovaquie et en France où il tombe sous le charme de Paris.

Après avoir effectué ces voyages, Edouard Hopper s’établie à New York où il commence par effectuer un emploi d’illustrateur qui ne lui convient pas. Parallèlement, il expose dans des expositions collectives notamment à l’Harmonie Club en 1908, au Mac Dowell Club en 1912 à New York. C’est réellement dans l’entre deux-guerres qu’il est enfin reconnu, notamment avec son exposition personnelle au Whitney Studio Club en 1920.

5 ans plus tard, il réalise son chef d’oeuvre « Maison au bord de la voie ferrée », acquise par le millionnaire Stephen Clark, qui en fera une dotation au Museum of Modern Art de New York en 1930. 1925 est réellement l’année de sa consécration, puisque le Whitney Museum of American Art achète l’une de ses toiles : « Tôt un dimanche matin ». Edouard Hopper est un artiste consacré à de multiples reprises : en 1933 une rétrospective lui est consacrée au Museum of Modern Art de New York, en 1939 il est invité à faire parti du jury du Carnegie Institute, en 1945 il est élu membre du National Institue of Arts and Letters, en 1952 il expose à la Biennale de Venise, et en 1953 il obtient le titre de « Doctor of Fine Arts » de l’Art Institute de Chicago.

Les thèmes récurrents de la peinture de Hopper sont les suivants : les paysages ruraux notamment du nord-est des Etats-Unis, les paysages urbains principalement à New York (symbole de l’Amérique moderne des années 30), les scènes de la vie quotidienne de la société américaine. Edouard Hopper a également réalisé des croquis de bâtiments architecturaux notamment lors de son voyage à Paris.

Edouard Hopper s’est inspiré des grands maîtres tels que Vélasquez, Rembrandt, Vermeer, ou encore de Goya, Daumier, Manet, Degas.

Mais l’artiste a également largement influencé de nombreux cinéastes notamment Alfred Hitchcock, qui dans son film « Psychose » s’est largement inspiré du tableau « La maison près de la voie ferrée » pour créer le manoir lugubre, lieu principal de l’action de son film. Alfred Hitchock s’est également inspiré de d’autres oeuvres d’Edouard Hopper pour d’autres de ses films : « Fenêtre sur cour » (façade d’un appartement où l’on voit une femme en petite tenue n’est pas sans rappeler l’oeuvre « Fenêtres la nuit »), « Pas de printemps pour Marnie », « Bureau la nuit ».

Site de référence

Site de l’artiste 

Où trouver ses oeuvres ?

Galerie Thruston Royce, Pennsylvanie

Galerie Hirschl & Adler, New York

Commentaires et questions

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier !

    Laisser un commentaire

    • Rechercher un artiste