INDIANA Robert

Love

Peintre et sculpteurRobert Indiana

Né en 1928

Biographie

En 1928, naît en Indiana aux Etats-Unis, Robert Clark plus connu sous son nom de pop artiste peintre, scénographe et costumier : Robert Indiana. 

Après avoir usé les bancs des écoles d’art américaines, il poursuit sa formation aux College of art d’Edimbourg et de Londres, avant de venir poser ses valises à New York en 1958.

1962 est une année clé pour lui, puisqu’il participe à l’exposition « New Realists » à laquelle ont également participé tous les artistes internationaux se revendiquant du Pop Art. Il appartient à la deuxième génération des pop artistes, après Rauschenberg, Johns, Chamberlain, etc., en créant ses oeuvres à partir de tubes néons, des formes géométriques (cercles, étoiles, pentagones) aux couleurs uniformes. Ses modèles Edward Hopper et Charles Demuth (avant gardiste de la représentation sur toile de l’industrialisation américaine), ont fortement influencé son travail tant dans le fond que dans la forme. Avec son oeuvre « Le Demuth American Dream »  réalisée en 1963, Robert Indiana salue l’art de Charles Demuth à travers la représentation du numéro 5 et d’un jeu d’étoile.

Les signes sont les moyens d’expression favoris de Robert Indiana, tel est l’exemple de son légendaire « Love » dont le « O » est incliné, présent partout en Amérique du Nord, qui est aujourd’hui l’un des symboles phares du Pop Art. En 1973, un timbre à l’effigie de ce fameux « Love » a été créé et imprimé à 320 millions d’exemplaires. Le but presque utopique de l’artiste à travers cette oeuvre était de rendre toute un peuple heureux. En effet, Robert Indiana était persuadé que l’art était au service de l’amour, et qu’à travers sa sculpture LOVE, les gens en étant tous les jours confrontés à l’amour, serait plus heureux.

A la fin des années 70, Robert Indiana marque une rupture dans sa création. En effet, il repousse toutes commande, délaisse la peinture, au profit de la sculpture à base de tronc d’arbres.

Ce ne sera qu’en 1998 lors de la rétrospective que la ville de Nice lui consacre, qu’il se remettra à la peinture en réalisant une septième version du « American Dream » qui glorifie les vies de trois femmes américaines qui se sont installées en France : Joséphine Baker, Isadora Duncan et Grace Kelly.

Site de référence

Site de l’artiste

Où trouver ses oeuvres?

Galeries Bartoux

Corbel Gallery 

137 Boulevard Haussmann – 75008 Paris

Galerie Rive Gauche

23 rue de Seine –  75006 Paris

Commentaires et questions

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier !

    Laisser un commentaire

    • Rechercher un artiste