LICHTENSTEIN Roy

« Oh, Jeff… I Love You Too…But… »

Peintre

1923-1997

Style: Pop Art

Biographie

Roy  Fox Lichtenstein est né le 27 Octobre 1923 à New York, un an tout juste avant la publication française du manisfeste du surréalisme . Il est décédé le 29 Septembre  à Manhattan.  Il demeure un des artistes les plus importants de sa génération, véritable égérie du mouvement pop art américain. En adéquation avec ce mouvement artistique, l’artiste est très inspiré par la publicité, l’imagerie populaire et les comics.

Lichtenstein nait au coeur de Manhattan, dans une famille juive aisée. Sa mère est femme au foyer tandis que son père est agent immobilier.

L’artiste est à l’école publique jusqu’à ses 12 ans. Il la quitte pour ses études secondaires et entre à la Franklin School for Boys de Manhattan. C’est pendant son temps libre que le jeune Roy commence à découvrir l’art car son école ne propose pas d’enseignement artistique. Passionné de jazz, il assiste régulièrement aux concerts de l’Apollo Theater à Harlem. Il y fait le portrait des musiciens pendant leurs performances. Suite à sa dernière année de lycée, il s’inscrit aux cours d’été de la Art Students League of New York. C’est en septembre 1940 qu’il quitte New-York. Il s’inscrit alors à l’université d’État de l’Ohio qui dispense des cours en atelier et un diplôme de beaux-arts. Mais la Seconde guerre mondiale fait rage et l’artiste doit interrompre ses études pendant 3 ans  pour servir dans l’armée de 1943 à 1946.

En décembre 1945, Lichtenstein est rapatrié aux États-Unis. Son père est gravement malade. Il meurt début janvier 1946. Roy est alors libéré de ses obligations militaires et bénéficie d’une rente qui finance ses études universitaires. Il reprend donc ses études à l’Université de l’Ohio. on admet volontiers que Hoyt L. Sherman, l’un de ses professeurs de l’époque, a d’ailleurs exercé une grande influence sur son œuvre.

Il se marie avec Isabel Wilson le 12 Juin 1949. La même année, il obtient son diplôme et est engagé en tant que professeur, poste qu’il occupera épisodiquement pendant dix ans. Sa première exposition personnelle a lieu au Canada en 1951.

Lichtenstein exerce des métiers variés tels que dessinateur ou décorateur de vitrines. l puise son inspiration dans le cubisme et l’expressionnisme. En 1954 et 1956 naissent respectivement David Hoyt Lichtenstein et Mitchell Lichtenstein, ses deux fils. En 1957, l’artiste recommence à enseigner à l’université d’etat de New York. Il commence alors à porter de l’intérêt à l’expressionnisme abstrait.

En 1960, il commence à enseigner dans le New Jersey. L’Amérique est encore dominée par l’expressionnisme abstrait d’un Jackson Pollock ou d’un Mark Rothko, le pop art explose, utilisant la culture populaire de son temps – objets ordinaires, produits de consommation, images publicitaires, symboles de l’enfance comme la bande dessinée – pour produire des oeuvres d’art. C’est dans cet environnement qu’il s’intéresse à nouveau à l’imagerie proto-pop. En 1961, il fait ses premiers tableaux pop en puisant son inspiration dans les comics américains reprenant des images de dessins animés et avec des techniques inspirées par l’aspect qu’ont les publicités commerciales (personnages stylisés, contours noirs, couleurs saturées). Cette réutilisation de l’imagerie commerciale suggère un consumérisme tout-puissant symptomatique des sociétés occidentales.

Look Mickey est la première oeuvre qu’il réalise en usant de ce procédé pop-art. Nous sommes en 1961 et le fils de Lichtenstein le taquine en feuilletant un album de Mickey: « Je parie que tu n’es pas capable de peindre aussi bien que ça, hein, papa? » Qu’ à cela ne tienne. Roy Lichtenstein se lance et réalise la même année six autres tableaux dont les héros sont des personnages de comics et d’emballages de chewing-gum. La première exposition personnelle de l’artiste a lieu l’année suivante. Tout est acheté avant même que l’exposition ne soit ouverte.

Lichtenstein quitte son poste de professeur  en 1963, se sépare de sa femme et regagne New-York. Ses oeuvres connaissent un véritable succès et l’artiste d’une solide notoriété à travers le monde. Il s’inspire alors des bandes dessinées de DC Comics pour une série dont fait partie la célèbre toile Drowning Girl exposée au MoMA de New-York. Avec des traits épais, des couleurs franches et une technique de masque unique, Roy Lichtenstein impose un style reconnaissable entre tous. Ainsi, les points de trame deviennent sa marque de fabrique.

Lichtenstein ne se prendra jamais au sérieux, ni au niveau de son travail ni personnellement, il dit d’ailleurs; « Je pense que mon travail est différent de la bande dessinée, mais je n’appellerais pas ça une « transformation » ; quoi qu’il signifie, je ne pense pas que ce soit important pour l’art ». Quand ses premières œuvres sont présentées, de nombreux critiques d’art contestent l’originalité de son oeuvre. Lichtenstein  leur répond « Plus mon travail est fidèle à l’original, plus il est critique et lourd de sens »

Il meurt à la suite d’une pneumonie en 1997 à New York. Il laisse environ 4 500 œuvres en circulation dans le monde et une empreinte indélébile dans l’histoire de l’art du XX ème siècle.

Site de référence:

site de la fondation Lichtenstein

Où trouver ses oeuvres?

Galeries Bartoux

Gagosian gallery

4 rue de Ponthieu 75008 Paris

Commentaires et questions

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier !

    Laisser un commentaire

    • Rechercher un artiste