Décès de l’artiste américain Walter de Maria

Connu pour ses installations monumentales, l’artiste américain Walter de Maria est décédé le 25 juin à Los Angeles. Il avait 77 ans.

 Né le 1er octobre 1935 à Albany en Californie, Walter De Maria étudie l’histoire et l’art à l’université de Berkeley avant de s’installer à New York en 1960. Ses premières expositions et son travail attirent de jeunes galeristes tels que la Paula Johnson Gallery en 1965 ou la Dwan Gallery en 1969. La même année, il participe à l’exposition historique d’Harald Szeemann intitulée « Quand les attitudes deviennent forme », à la Kunsthalle de Berne, où il présente un simple téléphone accompagné d’un cartel énonçant : « Walter de Maria est en ligne et voudrait vous parler ». La DIA Art Foundation, fondée par le marchand munichois Heiner Friedrich et la collectionneuse Philippa de Menil, jouera un rôle majeur dans la carrière de l’artiste. Grâce au soutien financier de la fondation, Walter De Maria se lance dans l’élaboration de projets monumentaux et réalise en 1977 Lightning Field (Le Champs d’éclairs), constitué de 400 poteaux en acier installés en plein désert et modifiant la perception du paysage quand ils étaient frappés par un éclair. Les « Earth Room », des pièces aux murs blancs, dont le sol est recouvert d’une épaisse couche de terre, sont parmi ses oeuvres les plus connues. La seule encore visible se trouve dans un appartement de SoHO à New York et date de 1977. La dernière grande installation de Walter De Maria, The 2000 sculpture a été présentée en 2012 au Los Angeles County Museum of Art.

Commentaires et questions

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier !

    Laisser un commentaire