Kate Moss en vedette chez Christie’s

Une vente exceptionnelle de photographies, peintures et sculptures du Top model anglais, Kate Moss,  est organisée le 25 Septembre prochain chez Christie’s à Londres.

Mario Sorrenti, Annie Leibovitz, Bruce Weber, Mario Testino, David Sims… Elle a été photographiée par les plus grands, et ce sont ces clichés désormais cultes qui ont contribué à créer le mythe Kate Moss et ont élevé celle qu’on surnomme « la brindille » au rang d’icône. Des clichés uniques ou édités en version ultra limitées seront vendus aux enchères dans la capitale anglaise le 25 septembre prochain.

Cette collection appartient à Gert Elfering qui s’est dit « ravi de travailler avec Christie’s encore une fois en célébrant pour l’occasion l’icône vivante, Kate Moss ». Les fans du top les plus fortunés, pourront acheter des « œuvres d’art introuvables sur le marché, des œuvres uniques ou fabriquées en quantité limitée », principalement des photos de l’ex-égérie de Versace, Calvin Klein, Chanel ou Dior. Mais la collection d’Elfering compte aussi quelques sculptures et peintures d’Allen Jones, un collage de Sir Peter Blake et même une tapisserie de Chuck Close. Une sculpture en or de 18 carats représentant Kate Moss, qui pose en ange nu, réalisée par Nick Knight, est également mise en vente. Une collection de qualité et dans l’air du temps, mais pas à la portée de toutes les bourses. Ainsi, « She’s Light », une photo mosaïque, imprimée en lenticulaire et imaginé par Chris Levine est estimée entre 100.000 et 150.000 livres (116.000-174.000 euros). Une autre photo de Kate Moss en bronze glitter, réalisée par Allen Jones en 2013, est estimée entre 20.000 et 30.000 livres (23.200-34.800 euros). La photo de Mario Sorrenti, Kate on couch, nude de 1992, est, elle, estimée entre 30.000 et 50.000 livres (34.800-58.000 euros). Même estimation pour cette impression pigmentée en fine couche de Nick Knight appelée Black Kate. Enfin, autre œuvre qui devrait attirer l’attention, une photo de la Top vue de dos et portant une veste « God save the Queen » est estimée entre 40.000 et 60.000 livres (46.500-69.700 euros). Pour certaines photos d’Enrique Badulescu ou de Bruce Weber, la mise à prix devient plus « raisonnable » à partir de 4.600 euros.

Au- delà de simples photos de mode, cette collection est une véritable représentation artistique de l’ère contemporaine.  En effet, « Cette collection est une présentation unique d’un travail emblématique qui capture pleinement l’essence même du style et du glamour contemporain » estime Philippe Garner, le responsable du département photo chez Christie’s. « Gert Elfering a utilisé son flair comme le ferait un conservateur, pour mettre ensemble un groupe d’œuvres incroyables autour de la plus grande icône de l’âge moderne, Kate Moss ».

De plus, Kate Moss a participé à son échelle à la mise en avant d’une nouvelle génération de femmes, plus indépendantes et plus libres.« Kate Moss a modifié la perception des femmes à travers tout le globe », note Gert Elfering, le commissaire de l’exposition-vente et le collectionneur. « Elle les a encouragées à être plus elles-mêmes et à plus de liberté créative. »

Le monde de l’art et celui de la mode sont de plus en plus étroitement liés. Et personne n’incarne mieux ce mariage que Kate Moss, mannequin iconique et muse absolue d’artistes et de créateurs. Kate Moss n’est pas le seul exemple de cette union entre mode et art, en témoignent  David Lachapelle ou  Von Unwerth, photographes de mode aujourd’hui élevés au rang d’artistes reconnus.

Commentaires et questions

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier !

    Laisser un commentaire