La TEFAF part pour la Chine

La TEFAF précise son intention de s’implanter en Chine. La Tefaf, premier Salon d’antiquités mondial, est entrain de se tourner vers la Chine à travers une collaboration avec la multinationale des ventes aux enchères Sotheby’s pour ouvrir une « TEFAF Beijing 2014 ».

Même s’il se dit que le pays serait en perte de vitesse sur le marché de l’Art en devenant 2ème mondial derrière les Etats-Unis, la Chine resterait tout de même l’un des pôles les plus attractifs de la vente d’objets d’art, avec 24% des parts de marché en 2012.

Ben Janssen, président de laTEFAF, a ainsi déclaré : «La Tefaf a toujours eu pour ambition de s’adapter aux nouvelles tendances du marché de l’art international. Il est temps de nous développer en Chine». Sotheby’s ne cache pas non plus sa volonté d’avancer. Un cadre de la maison de vente explique : «La foire va profiter de notre avance, elle n’aura pas à essuyer les plâtres, c’est un calcul pragmatique. Certains diront que les galeries se jettent dans la gueule du loup, en fait les marchés se rapprochent».

La Tefaf profite de la joint-venture faite entre Sotheby’s et GeHua Cultural Development Group, groupe chinois spécialisé dans les offres culturelles, pour bénéficier des facilités de Sotheby’s, mieux adaptée à une négociation avec les autorités locales, étant organisée au niveau mondial. En effet, il est compliqué de travailler en Chine continentale, où il existe des taxes d’importation et autres interdictions d’exportation.

Commentaires et questions

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier !

    Laisser un commentaire