Alison Lapper

Soyez le premier à poser une question “Alison Lapper”

QUINN Marc

Alison Lapper

Oeuvre vedette

Année de création 2005

Marc Quinn réalise une série de sculptures en marbre ayant pour thèmes des modèles nés avec des membres manquants ou amputés. L’oeuvre la plus marquante est sans nul doute cette sculpture d’Alison Lapper enceinte.

Alison Lapper est une artiste britannique lourdement handicapée.

Alison est arrachée à sa mère dès la naissance. On lui dit que l’enfant ne survivra pas. En réalité, l’enfant est née sans bras et ses jambes sont très atrophiées. Après quelques temps en hospice, le bébé alors âgé de six semaines est envoyé , à la Chailey Heritage School, institution pour enfants handicapés moteur.

L’handicap d’Alison n’a aucune explication médicale. Elle doit juste vivre avec et s’ en accommoder. Très vite, on lui met des prothèses.

« A l’époque on pensait qu’il fallait nous ajouter des membres pour qu’on puisse vivre normalement en sortant de là, pour qu’on ait l’air normal. Donc très jeune, on m’a mis de fausses jambes et de faux bras – je détestais ça -, et comme je ne pouvais pas les enlever toute seule, j’étais obligée de les garder ».
Elle grandit à Chailey. Elle n’a aucun besoin d’en sortir, l’institution est pourvue de salles d’opérations, les médecins et dentistes consultent sur place.
« Nous n’avions pas besoin de franchir les portes de cet enfer… ou de ce paradis… au choix. Il s’agissait surtout de ne pas heurter les gens. Mais je n’ai pas envie d’en parler. J’ai détesté cette période. »
« adolescente, je pensais qu’il fallait que je mesure 1mètre 55-1 mètre 60. […] C’est seulement plus tard, je devais avoir 25 ans, que j’ai compris que je n’avais pas besoin de porter des membres artificiels, que j’étais bien comme j’étais. Ma vie a été plus facile quand j’ai enfin renoncé. »

Ses pieds agiles et féminins (elle porte des bagues d’argent aux orteils, des bracelets aux chevilles) commandent sa voiture aménagée, maquillent ses yeux, se saisissent du téléphone…  Sa bouche armée d’un pinceau arpente les toiles qu’elle peint à ses couleurs.

En 1994, Alison est admise sur la liste d’honneur des meilleurs étudiants des Beaux-Arts de l’université de Brighton.
Boursière depuis 1982 et salariée en 1995 de l’association internationale des Artistes Peignant de la Bouche et du Pied, l’artiste subvient seule à ses besoins et le revendique.  Peu à peu elle se fait connaître, puis reconnaître.

C’est à cette époque qu’elle apprend la nouvelle : elle est enceinte. Elle décide de garder l’enfant et d’assumer seule.
Elle mesure l’ampleur de son futur rôle et sa crainte grandit d’être un jour séparée du bébé par les autorités sanitaires.
En même temps, sa nature déterminée la pousse à partager et revendiquer ce qu’elle vit.Elle pose, notamment nue, pendant sa grossesse.

Ami d’Alison, Marc Quinn,  fait jaillir sa silhouette enceinte de huit mois d’un bloc de marbre de 4,7 mètres de hauteur. Cette sculpture a eu une place une place d’honneur puisqu’elle a été exposée de Septembre 2005 à Octobre 2007 sur le quatrième socle de Trafalgar Square. Une grande reproduction de cette oeuvre a été utilisée comme pièce centrale de la cérémonie d’ouverture  des Jeux Paralympiques d’été.

Dimensions : 4,7 mètres de haut

Caractéristiques de l'oeuvre

Technique Sculpture Thèmes traités Portraits et personnes
Pays Grande-Bretagne Artiste QUINN Marc
Style Figuratif Statut Oeuvre vedette