Andy Warhol - Big electric chair, 1967

Soyez le premier à poser une question “Big electric chair”

WARHOL Andy

Big electric chair

Oeuvre vedette

Année de création 1967

A la fin des années 60, la période politique est très houleuse aux Etats-Unis, notamment avec des fortes revendications pour l’émancipation, c’est une véritable révolution culturelle qui s’opère. Débutent ainsi les premières grandes manifestations contre la peine de mort.

Si la chaise électrique n’existe déjà plus à cette période, Andy Warhol décide tout de même de s’en emparer, en tant que témoignage historique et symbole de l’Amérique. Il traite la chaise électrique sur le même plan que les bouteilles de Coca ou les soupes Campbell, en la présentant dans son statut d’image froide et déshumanisée.

Il représente donc un sujet violent avec des couleurs violentes : bichromie de bleu et rouge/rose, qui témoignent de l’aspect de la mort. Cette oeuvre « Big electric chair » s’oppose aux visages riants que l’on connaissait, mais s’inscrit dans la logique de la sérigraphie et de déréalisation propre à Andy Warhol. Le mécanisme sérigraphique renforce l’image glaciale de la mort.

Andy Warhol ne dénonce pas la peine de mort, ni aucune idéologie avec cette oeuvre. En réalité il s’agit d’une dénonciation matérielle qui renvoie le spectateur à sa propre mauvaise conscience morale, à sa négation des images.

Caractéristiques de l'oeuvre

Courant artistique Pop art Artiste WARHOL Andy
Statut Oeuvre vedette