Un « Street Tram » à Montpellier

Miss Tic -Design ligne 5 du Tramway, 2013, Montpellier

Crédits : Miss Tic – Yellow Window

 « The city is installing what may be Europe’s sexiest tram system* »

Seth Sherwood, New York Times, January, 6, 2012

Montpellier est aujourd’hui internationalement connue pour son important et détonnant réseau de tramway. En effet, en octobre 2013, la ville compte quatre lignes de tramway aux styles très hétéroclites et propre à chacune. Le design des deux premières lignes, inaugurées respectivement le 3 février 1998 pour la première et le 28 novembre 2002 pour la seconde, a été conçu par Elisabeth Garouste et Mattia Bonetti, décorateurs et designers français.

 La fin des années 2000 verra naître la réalisation de deux autres lignes supplémentaires : la ligne 3 inaugurée le 30 janvier 2007 et la ligne 4 inaugurée le 29 mars 2011. Toutes deux sont nées du génie d’un grand nom du milieu des arts appliqués : Christian Lacroix,  couturier et designer, en contrepartie de la somme de 500 000 € HT pour la conception artistique de la ligne 3.

Pour sa ligne 5 dont la mise en service est prévue pour la fin de l’année 2017, Montpellier ville de jeunesse et de dynamisme, a fait appel à l’une des seules street artistes féminines connue du grand public : Miss Tic, pour le design extérieur et intérieur de sa future rame. L’artiste travaillera en étroite collaboration avec l’agence Yellow Window Design, spécialisée en Design d’aménagement urbain, produit, transport, architecture commerciale, design graphique, design services, éco-design et industriel, pour la somme de 250 000 € HT.

Miss Tic, Intérieur de la ligne 5 du Tramway, Montpellier

Crédits : Miss Tic – Yellow Window

Le vendredi 18 octobre 2013, Miss Tic et l’agence Yellow Window Design ont présenté le design de la future ligne 5 très caractéristique du style de l’artiste. Ce sont des dessins de femmes séductrices et aguicheuses accompagnés de phrases engagées qui orneront l’extérieur des rames, tandis que l’intérieur aura un petit air seventie’s avec des compartiments aux couleurs flashies (rose, bleu, vert). 

Pari réussi pour Montpellier, qui à travers son réseau de tramway souhaite fédérer toutes les communes avoisinantes avec la métropole dans un esprit de cohésion sociale et de mixité. Faire appel à une street artiste, très en vogue depuis les années 2000, s’inscrit donc tout à fait dans cette logique. Ce projet illustre parfaitement le rôle de rassemblement et de modernité que joue l’art dans les villes.

Montpellier se singularise donc encore une fois par sa modernité et son dynamisme, à travers notamment son réseau de tramways. Ces derniers sont devenus sa carte de visite, et lui confèrent aujourd’hui une renommée internationale comme en témoigne l’article de Seth Sherwood, dans le New York Times du 6 janvier 2012, qui a classé la ville de Montpellier parmi les 45 villes à découvrir dans le monde.

Rendez-vous fin 2017 pour participer à ce voyage « Miss Tic« .

 * Traduction : « La ville est en train de créer ce qui pourrait être le réseau de tramways le plus sexy d’Europe »

Commentaires et questions

Laisser un commentaire